Vous êtes-vous déjà demandé comment fonctionne la corbeille de macOS ? Lorsque vous supprimez un fichier de votre Mac, que se passe-t-il ? Je vous propose de vous éclairer sur cet aspect pour mieux en comprendre le fonctionnement.

Mise en corbeille ne signifie pas suppression

macOS est plutôt logique dans son fonctionnement, il ne vous propose pas de supprimer un fichier mais de le « placer à la corbeille ». La corbeille est donc à envisager comme un dossier temporaire dans lequel vous placer « temporairement » vos fichiers avant suppression définitive. Ainsi, deux options vous sont proposées après le placement de ce fichier dans la corbeille : Sa suppression (« vider la corbeille ») et son renvoi à son emplacement d’origine (« remettre »). Jusque là, je pense que je ne vous apprends rien.

Le placement dans la corbeille

Pour placer un fichier dans la corbeille c’est tout simple, vous pouvez le glisser/déposer sur l’icone de la corbeille dans le Dock ou effectuer un clique droit sur le fichier puis cliquer sur « Placer dans la corbeille ». Notez que vous pouvez aussi utilisez le raccourci suivant :

⌘ + ⌫

Un dossier temporaire ?

Plus haut, je vous demandais d’envisager la corbeille comme un dossier temporaire. Et bien, pour être précis, la corbeille de votre Mac est un dossier qui est, lui, permanent mais dont le contenu est voué à être temporaire. C’est un dossier caché qui se trouve dans la bibliothèque de chaque utilisateur :

~/.Trash

Il y a donc une corbeille par session utilisateur.

Notez que de base, macOS ne vide pas automatiquement le contenu de la corbeille. Depuis Sierra vous pouvez activer l’option de suppression automatique après 30 jours (Finder / Préférences / onglet « Avancé ») des éléments qui s’y trouvent.

Une corbeille par disque de stockage branché à votre Mac

Là où le fonctionnement de macOS est assez unique réside dans le fait que chaque support de stockage externe branché à votre Mac possède aussi sa propre corbeille. A la racine de chaque storage device externe, un dossier caché « .Trash » est créé. Ce qu’il faut donc comprendre est que lorsque vous « placez un fichier à la corbeille » stocké sur un support externe, il apparaît dans la Corbeille unique de votre Mac mais il reste bel et bien stocké sur ce disque externe. Pour libérez de la place sur le disque externe il faut donc penser à aussi vider la corbeille de votre Mac.

Cette compréhension du fonctionnement de la Corbeille explique souvent des lenteurs ou des bugs dans le vidage de celle-ci.

Suppression en mode sécurisé

Pour les plus avancés d’entre vous et notamment pour les derniers d’entre vous qui utilisent encore des disques durs mécaniques (les disques flash sont moins soumis à ce défaut), il faut comprendre que même en vidant la corbeille, les données ne sont pas effacées et sont récupérables avec des utilitaires spécialisés de récupération de données. Certes, elles n’apparaissent plus dans votre interface graphique et l’espace libre affiché par votre Finder est à nouveau disponible mais tant que des séries de 0 et de 1 ne sont pas ré-écrites par dessus ces données, tout est récupérable. Vider la corbeille en mode sécurisé permet de résoudre ce problème en supprimant puis écrasant de manière totale les éléments de la Trash.

Supprimer « immédiatement »

Sachez également que vous pouvez supprimer un fichier ou un dossier en bypassant la corbeille. Le plus simple étant de passer par un raccourci :

ALT + CMD + Effacer (⌥ + ⌘ + ⌫)

Comment fonctionne la corbeille de macOS

Catégories : Apple

matthieu

Ingénieur d'affaires dans une société de conseil en technologies. Passionné par le numérique et le business qu'il génère. Également entrepreneur et formateur à mes heures perdues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.